Étiquette : export

Épisode 22 : Shirley Billot et KADALYS

Apple PodcastsSpotifyDeezerGoogle Podcasts

Bonjour à tous,

Je suis ravie de vous accueillir pour parler de KADALYS, une marque de cosmétiques bio et naturels aux actifs brevetés de bananiers.

C’est Shirley Billot, la fondatrice de la marque qui va nous raconter l’histoire de son entreprise, fondée en 2012 sur un constat : chaque année 30 à 40 000 tonnes de bananes sont considérées invendables et donc jetées. Le bananier et ses actifs sont utilisés depuis des centaines d’années dans la pharmacopée créole, il y a surement un moyen de revaloriser les « déchets » issus de la filière banane française !

Avec le soutien de cette même filière et celle du CIRAD (Le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement) Shirley se lance dans la caractérisation des actifs issus des bananiers.

Kadalys est né !

Shirley nous permettra de découvrir le monde de l’industrie de la cosmétique et du retailing, nous discuterons également export et du succès des produits de la marque en Asie et nous évoquerons la question du doute qui accompagne la vie de tout chef d’entreprise.

Nous parlerons du mentoring et de l’importance d’être bien entouré dans son aventure entrepreneuriale, au sein d’une structure dédiée comme Kadalys chez Station F dans l’accélérateur L’Oréal ou en confrontant son expérience à celles d’autres entrepreneurs dans des groupements et associations telle les Jeudis de la stratégie, Croissance plus ou les Diners décideurs.

Pour aller plus loin :

J’espère que cet épisode vous plaira,

Je vous souhaite une bonne écoute,

M. 🦉

Slice est disponible sur les plateformes d’écoute suivantes:

Épisode 21 : Xavier Omerin et le Groupe OMERIN

Apple PodcastsSpotifyDeezerGoogle Podcasts
afp.com/ Thierry Zoccolan

J’ai la grande joie de vous retrouver aujourd’hui en compagnie de Xavier Omerin, le Président du Groupe Omerin.

Fin aout j’ai eu la chance d’être reçue au siège social de l’entreprise, à Ambert au cœur de l’Auvergne et du Puy de Dôme.

Vous le verrez, nous nous sommes emportés question longueur mais quel bonheur d’avoir pu discuter avec un chef d’entreprise aguerri, qui tutoie le succès et la réussite depuis quasi toujours et qui ne cesse de développer son Groupe et ses activités.

Omerin c’est plus de 60 ans d’existence et 1700 collaborateurs répartis en France et a l’Étranger dans les 15 sites de production du groupe et ses bureaux commerciaux.

Xavier entre dans l’entreprise familiale au milieu des années 80 pour une « simple » mission, ne sachant pas vraiment s’il veut vraiment travailler avec son père. Et puis il se prend au jeu, et la vie et ses affres le mène doucement vers la direction du Groupe qu’il n’a du coup jamais quitté et qu’il continue d’orchestrer avec maestria !

Avec Xavier nous parlerons de l’histoire d’Omerin, depuis Jacques et Marguerite, à la fin du 19 ème siècle et leur activité de passementerie, à la création du de Tresses et Câbles d’Auvergne en 1959 par Michel, son père.

Nous parlerons également, croissance externe, investissement, management, erreur, passion, innovation, savoir-faire…. et de l’aversion de Xavier pour une maladie bien connue de certains : la réunionite aiguë !

Nous reviendrons enfin sur ses passions, sa famille en premier lieu, la gastronomie et la musique et sa nomination récente à la Présidence de l’Orchestre National d’Auvergne. Nous évoquerons le magnifique Festival de la Chaise Dieu et celui de Jazz en tête qui se déroulera courant octobre à Clermont-Ferrand.

Je ne tiens pas a vous spoiler l’intégralité de l’épisode mais, chers auditeurs, si vous avez toujours voulu savoir ce qu’il se passait au conseil d’administration d’un grand club de sport … restez jusqu’à la fin !

Pour aller plus loin:

Présentation du Groupe OMERIN

Je vous souhaite une très bonne écoute.

M. 🦉

Chapitrage

  • 2:35 à 32:10 : Études, apprentissage et entrée dans le Groupe Omerin
  • 32:10 à 55:15 : Reprise officielle du Groupe, recrutement, management, les 35 h et croissance externe
  • 55:15 à 1:26:10 : Histoire de la famille Omerin, produits et savoir-faire, export et implantations à l’étranger
  • 1:26:10 à 1:42:10 : Digitalisation du Groupe, échec, alerte et passion
  • 1:42:10 à 2:05:10 : Mécénat, sponsoring et vie privée
  • 2:05:10 à la fin : Conseils

Slice est disponible sur les plateformes d’écoute suivantes:

Épisode 19: Jean-Marc Lazard et OPENDATASOFT

Apple PodcastsSpotifyDeezerGoogle Podcasts

Prenez un snack, installez vous confortablement, je reçois aujourd’hui Jean-Marc Lazard, le patron de la société OPENDATASOFT.

Dans ce nouvel épisode nous allons aborder tout un tas de sujets passionnants, à tel point que nous nous sommes légèrement laissés aller sur le timing … 😬 SORRY NOT SORRY 😬 😇

Pour les plus fidèles d’entre vous, vous avez l’habitude !

Je disais donc qu’avec Jean-Marc, après avoir parlé de sa formation et de ses postes notamment pour les Groupe Auchan et Bel, pour la marque Kronenbourg et pour la société EXALEAD, nous avons retracé ensemble l’histoire d’OPENDATASOFT, depuis sa création en 2011.

OPENDATASOFT permet à ses clients grandes entreprises, administrations ou collectivités territoriales – de valoriser rapidement leurs données en partageant des expériences data digitales avec l’audience de leur choix, en interne et/ou en externe, de l’expert technique au consommateur-citoyen.

C’est de cette façon et par le biais de solution comme celle que propose Opendatasoft qu’on peut par exemple consulter le budget de la ville de Paris, toutes les infos utiles pour aller « chiller » sur certaines plages australiennes ou encore en savoir plus sur la qualité de l’eau dans certaines villes de France !

Rendre la donnée facilement “consommable” ça pose aussi des questions, sur le comment et le pourquoi diffuser de l’information, sur la transparence des organisations vis-à-vis de leurs  clients, administrés ou employés et puis de façon plus globale sur la Data au service de l’action publique.

Pour aller plus loin :

Je vous souhaite une très bonne écoute,

M.

Slice est disponible sur les plateformes d’écoute suivantes:

Épisode 17: Stéphane Amarsy et D-AIM

Apple PodcastsSpotifyDeezerGoogle Podcasts

Aujourd’hui on pénètre le monde du Martech !

Je suis partie à la rencontre de Stéphane Amarsy le patron de la société D-AIM.

Après une expérience dans le domaine de l’assurance spatiale qui aurait pu le mener sur le chemin du doctorat, Stéphane décide d’entrer dans le monde du travail et commence à travailler dans le marketing. De succès en succès, il grimpe les échelons et finit par diriger sa propre business unit. Au bout d’un peu moins de 10 ans se fait clairement sentir le besoin de changer d’air, de repartir de zéro et de se challenger.

Avec son associée, il monte INBOX qui fait, comme il le dit, de la Haute Couture Marketing pour ses clients.

L’entreprise se développe en France et à l’export avec l’ouverture de succursales en Tunisie, au Maroc, en Belgique et au Canada. Oui mais voila, Stéphane il aime pas quand ça ronronne, et puis il le sent, il faut changer la donne et métamorphoser l’entreprise afin de l’adapter aux changements que le futur apportera. Inbox se transforme alors et suit le changement d’activité souhaité par Stéphane, porté par sa nouvelle vision du marketing.

D-AIM est né.

Longue vie à D-AIM !

Si vous avez envie de savoir ce qu’est l’individuation marketing et l’empathie algorythmique je vous conseille de mettre vos écouteurs et d’écouter ce nouvel épisode de SLICE.

Pour aller plus loin:

D-AIM en vidéo:

Bonne écoute,

M.

Slice est disponible sur les plateformes d’écoute suivantes:

Épisode 14 : Sandra Budimir et STARBURST

Apple PodcastsSpotifyDeezerGoogle Podcasts

Je suis ravie de vous amener aujourd’hui à la rencontre de Sandra Budimir, la cofondatrice de STARBURST Aerospace.

Sandra a eu la gentillesse de m’accorder un peu de son temps entre les derniers dossiers à traiter, sa fille, un déménagement et les préparatifs pour des vacances bien méritées en Croatie.

C’est précisément pour ce genre de rencontre inspirante et motivante que je suis heureuse d’avoir lancé SLICE, il y a maintenant un peu plus de 8 mois.

Avec Sandra nous avons abordé une multitude de sujets et parlé de l’importance de vivre sa vie comme on l’entend, sans se soucier de ce que pense les gens et malgré cette gêne empoisonnante qu’est le syndrome de l’imposteur, qui vient vous titiller dans les périodes les plus compliquées.

Des bancs de l’école de commerce aux bureaux de Starburst à Paris, Sandra nous racontera son parcours au sein du Groupe ALTRAN ( désormais Capgemini Engineering) en Europe et en Amérique du Sud, sa rencontre avec François Chopard, la désillusion, le changement de cap et son CAP esthétique et puis finalement l’aventure STARBURST.

Nous parlerons bien évidement de la formidable expansion de STARBURST à l’international qui compte désormais en plus de Paris sept implantations dans le monde (Los Angeles, Montréal, Munich, Singapour, Tel Aviv, Séoul et Mumbai) et est reconnu comme le 1er accélérateur mondial de startup du secteur aéronautique, défense et spatial.

Sandra reviendra longuement sur son expérience en tant qu’auditeur de la 70 ème session nationale de l’IHEDN « Politique de Défense » et de son apport du point de vue de la connaissance des enjeux de souveraineté et d’autonomie stratégique. Elle nous parlera également des bénéfices humains et business qu’elle en a tiré par l’esprit de corps et la confiance qui s’instaurent entre les participants d’une même session, réunis ensemble autour d’un même intérêt pour la nation, sa défense et son rayonnement à l’international.

Pour en savoir plus sur le fonctionnement de l’entreprise, de son accélérateur, du programme BLAST, de l’animation de l’Innovation Défense Lab et de la collaboration avec l’Agence Innovation Défense et de bien d’autres choses…

Pour aller plus loin:

J’espère que cet épisode vous plaira,

Bonne écoute,

M.

Épisode 11 : Bruno Voland et TRA-C industrie

Apple PodcastsSpotifyDeezerGoogle Podcasts

J’ai le grand plaisir de recevoir au micro de SLICE Bruno Voland, le patron du Groupe TRA-C Industrie.

Avec lui nous sommes revenus sur les grandes étapes de sa vie, des bords du marais de la Brière à Vindry sur Turdine en passant par Kuala Lumpur.

Formé chez les Compagnons du Devoir et du Tour de France, Bruno reviendra sur cette formation et sur ce parcours initiatique qui lui a permis de toucher à une multitude de domaines d’activité, du médicale à l’art sculptural.

Il le dit lui même, avoir son entreprise, devenir patron, n’était pas une fin en soi et après un passage au Malaysian French Institut puis chez Renault VI, il se lance en 2001 et crée son entreprise depuis son grenier.

TRA-C, 20 ans plus tard c’est 120 personnes et 20 millions de chiffre d’affaires. Bruno forme professionnellement un duo de choc avec son associé Aymeric de Monclin. Tous les deux œuvrent ensemble au développement de l’entreprise, leader européen du soudage par Friction Malaxage, dont ont peut retrouver les réalisations partout dans le monde (Laos, Viêt-Nam, Indonésie, Chine, Japon, Congo Brazzaville, Gabon, Cameroun, Burkina Faso,…). Si TRA-C devait avoir une devise, assurément ce serait celle-ci « s’adapter c’est déjà être en retard ».

Pour plus d’informations :

La technologie FSW

TRA-C Industrie et la French Fab

J’espère que vous passerez un agréable moment en notre compagnie,

Bonne écoute,

(Merci à Mouche, mon fidèle petit frère, de m’avoir accompagné chez TRA-C et d’avoir rendu cet épisode possible)

M.

Épisode 8 : Christophe Cordès et SIEPEL

Apple PodcastsSpotifyDeezerGoogle Podcasts

C’est à Vannes que j’ai eu le plaisir de recevoir Christophe Cordès, le patron de la société SIEPEL.

Avec Christophe nous avons mangé des chouquettes 🍩 et puis, comme c’est un peu le but de SLICE, nous avons parlé de lui!

La phase extincteur passée 😂, Christophe s’est longtemps interrogé sur ce que serait son métier plus tard.

Après une école de commerce vient le premier challenge : créer de toute pièce, et sans expérience en la matière, la direction commerciale d’une PME bretonne, SIEPEL.

10 ans plus tard, second challenge : prendre la direction d’une autre PME, filiale d’un groupe américain. Diriger une équipe, ça Christophe sait faire… Repartir à zéro dans une entreprise où on a décidé, avant son arrivée, de se débarrasser de toute l’équipe, c’est tout de suite un peu plus folklorique.

Il va retrouver SIEPEL quelques années plus tard pour en devenir le patron, conscient du fait que les choses ne se passeront jamais comme on peut se les imaginer.

Christophe nous parle de cette naïveté qui pousse une personne à prendre la direction d’une entreprise, de l’importance du doute qu’il faut cultiver, de l’exigence, de la pression et de la frontière minuscule entre vie privée et vie professionnelle mais surtout, il nous parle de cette liberté de créer qu’octroi l’entrepreneuriat.

Pour en savoir plus :

J’espère que cet échange vous plaira,

Bonne écoute,

M.